NOS EXPERTS

Isabelle ARNOUX

Isabelle ARNOUX

Isabelle Arnoux est fondatrice et directrice du cabinet DONT ACTE, spécialisé dans le management et le conseil de salons de coiffure. DONT ACTE  a déjà  audité plus de 1000 salons, formé près de 9000 participants , et coaché 150 dirigeants dans le domaine de la coiffure.
Isabelle Arnoux a 25 ans d' expérience dans le domaine du management de salons de coiffure et d'accompagnement d'équipe. Elle a d' abord été coiffeuse, puis manager, master manager, animatrice de réseau, avant de devenir consultante et enfin coach.

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
02 mars 2012

bonjour je viens de m' installer sur paris pour le boulot car motivé a aller plus loin mais j' ai constaté une chose qui m' a beaucoup décu !!! les salaires sonts les memes voir inférieurs aux salaires de la ville d' ou je viens marseille ! pourtant la vie a paris est tres tres chère ! Comment cela es ce possible ???

Bonjour,

Hélas, notre beau métier est de plus en plus dévalorisé... 
Les salaires sont en effet les mêmes partout car notre profession se réfère à la convention collective nationale de la coiffure. 
Le smic augmente mais hélas les salaires de coef supérieurs, eux ne bougent pas... Ce qui tire l'ensemble vers le bas !
Par conséquent, les employeurs rémunèrent le plus souvent au chiffre d'affaires, et la recette d'équilibre est de plus en plus difficile à atteindre pour les salons d'entrée et moyenne gamme...
Toutefois, les employeurs n'ont pas réellement le choix s'ils souhaitent maintenir une masse salariale cohérente et ne pas mettre l'entreprise en difficulté..
Le seul moyen de faire évoluer les choses serait que les coiffeurs cessent de dévaloriser leur travail par des prix bas et des remises bien trop fréquentes...
Bon courage, et surtout gardez votre belle motivation...
Bien cordialement,
isabelle ARNOUX TURCAN