NOS EXPERTS

Eric  Ghirlanda

Eric Ghirlanda

Eric Ghirlanda
De formation comptable, et après un parcours long et varié depuis près de 40 ans au sein du Cegeco-AGC au service de la Coiffure, Eric Ghirlanda assume désormais la Direction Technique Nationale au sein de l'alliance CERFRANCE-CEGECO.


Cerfrance est un réseau mutualiste de 57 entreprises associatives réparties sur plus de 700 agences implantées dans toute la France.

Cette proximité lui permet de bien connaître le tissu économique local et les problématiques de ses clients sur le terrain.

Depuis plus de 60 ans, Cerfrance offre les compétences pluridisciplinaires de 13 700 collaborateurs (conseillers, juristes, consultants, experts-comptables, etc.) pour assurer la réussite de ses 320 000 clients, de tous secteurs d'activité : agriculture, artisanat, commerce, services, professions libérales.

Site Internet : www.cerfrance.fr

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

La Rédaction de L'Eclaireur www.leclaireur-coiffeurs.com

L' équipe de la rédaction de L' ECLAIREUR composée de  Eve Laborderie, Brice Thiron et  Catherine Sajno, et tous nos journalistes  ou contributeurs plus occasionnels ont  réuni les archives de L'ECLAIREUR, ainsi que les principaux textes officiels et réglementaires pour vous vous apporter des réponses aux questions classiques que vous vous posez dans le cadre de la gestion et le développement de votre salon. Vous bénéficiez ainsi de plus de 45 ans d' expérience de la coiffure cumulées par nos équipes,  lesquelles ont interviewé  les plus grands professionnels  dans tous les métiers.

POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS POSER VOS QUESTIONS
26 novembre 2017

Bonjour,
Je suis actuellement employée dans un salon de coiffure qui va se faire reprendre. Le repreneur n’est pas diplomé en coiffure. A-t-il besoin d’une employée titulaire d’un brevet professionnel pour pouvoir maintenir l’activité ? (C’est mon cas) Si oui sous quelles conditions salariales ? Merci pour votre réponse.

Bonjour

L'activité de coiffure est réglementée et doit être placée sous le contrôle effectif et permanent d'une personne justifiant d'une qualification professionnelle dans le métier.
Cette personne peut être l'entrepreneur lui-même, l'un de ses salariés, son conjoint collaborateur ou associé) doit être titulaire :
- du brevet professionnel de coiffure (BP),
- du brevet de maîtrise de la coiffure (BM),
- du diplôme ou titre inscrit ou ayant été inscrit au répertoire national de certification professionnelle dans le même domaine que le brevet professionnel de coiffure et d'un niveau égal ou supérieur.

En ce qui concerne la rémunération, celle ci n'est pas lié uniquement aux diplômes (qualification) mais à 3 autres critères Compétences exercées, taches exercées et autonomie et responsabilisation  (à prendre en compte pour déterminer le niveau et l'échelon et donc le salaire.

Au minimum, la qualification requise sera la suivante : N2E1 soit un brut conventionnel de base de 1 525€ pour 151h67 (temps plein)